4 Générations à votre service depuis 1885

EBENISTE DE PERE EN FILS


Accueil Remonter Sommaire Productions Nos Moyens Recrutement Promo du Mois Contactez-nous

Nouveau : depuis le 28/03/2017 acquisition d'un centre d'usinage numérique 5 axes dans le parc machine de l'entreprise allez à la page nos moyens

 

 


L'HISTORIQUE DE MENUISERIE Gérard GODARD

Ébéniste de père en fils à Vignacourt

28/10/91 --  

Dans la famille Godard ont est ébéniste de père en fils depuis trois générations à Vignacourt. Le grand père Joseph Godard, né en 1865, a fait son apprentissage sur le tas à Vignacourt, dans l'atelier de Mr FOUACHE. Après avoir travaillé dans différents ateliers, il décide de s'installer au 237, rue d'en Bas.

A l'époque , l'exploitation des forêts picardes avec ses bûcherons favorise le développement du compagnonnage, la connaissance bu bois et leurs différentes utilisations, dés le plus jeune âge. L'outillage se composait d'un établi, comprenant rabots, varlopes, scies, ciseaux à bois et du petit outillage manuel.

Le fils de Joseph, Georges né dans le copeau reprend le flambeau vers 1920, les premières machines à bois venait de faire leur apparition dans les ateliers. Les ateliers de meubles d'Amiens était de fidèles clients. Les livraisons s'effectuaient par messagerie, charrettes attelées de plusieurs chevaux et wagons S.N.C.F.

Puis les années 1938-40 arrivent provoquant un ralentissement de la fabrication, de nouvelles lois sociales, l'institution de la Chambre des métiers de la Somme, mis en place par quelques artisans à l'hôtel du Rhin d'Amiens.

De 1940-42, l'activité de l'entreprise cesse à la libération et malgré les difficultés, la passion du travail bien fait l'emporte et la fabrication des meubles de style et régionaux continue grâce à l'entraide familiale qui permet de repartir avec une clientèle de particuliers. Un des fils de Georges Godard, formé au sein de l'entreprise, l'aide dans la poursuite du travail artisanal. Gérard Godard, après le décès de son père, bâtira son atelier en 1983, situé au 114 chemin des Huys, dans le lotissement du Vert Galant.

L'amour du métier

Pour perpétuer la tradition Gérard Godard crée et fabrique ses meubles aux goûts des clients, sur mesure. Le montage de qualité à tenons et mortaises, verrouillés par de véritables chevilles, assure une confiance absolue pour la solidité des meubles massifs et une garantie illimitée dans le temps contre son vice de fabrication dans les conditions normales d'utilisation.

Il faut savoir que le merisier français devient difficile à trouver, mais Gérard à l'avantage d'aller chercher les arbres de première qualité en forêt. Il travaille essentiellement le chêne et le merisier.

La détermination et la volonté de réussir proviennent certainement du milieu dans lequel il à vécu, de l'enfance à l'adolescence. Gérard allait abattre les arbres avec son père, le dimanche et le jeudi, il récupérait les planches derrière la raboteuse, ce qui ne l'empêchait pas de faire ses devoir d'école. Sa vocation était déjà très vivace dés l âge de dix ans, n'étant pas assez grand, son père l'installait sur caisse pour lui apprendre  à se servir d'une ponceuse à bande.

Après le certificat d'étude il commence l'apprentissage général à l'atelier tout en faisant des devoirs par correspondance avec la Chambre des Métiers d'Amiens, il a alors 14 ans.

La relève assurée

Son fils Philippe, âgé de 25 ans, reprend la succession après une formation en apprentissage au lycée professionnel d'ameublement de Saint-Quentin. Puis il suit des cours par correspondance en plus de son travail d'atelier pendant deux ans pour l'obtention du brevet professionnel et du brevet de maîtrise qu'il passe avec succès à la Chambre des métiers du Pas-de-Calais.

De la forêt au meuble

Gérard et son fils vont chercher leurs arbres dans les forêts picardes. Ils abattent leurs arbres en sève descendante et en lune décroissante pour leur assurer une  stabilité incomparable. Une fois abattus, les arbres sont débités et charriés par leurs soins.

A la scierie alternative, ils sont débités en différentes épaisseurs suivant la qualité et leurs besoins d'utilisation. Ces grumes seront tringlées et empilées pendant plusieurs années pour un séchage à l'air libre. Il faut un an pour sécher des bois durs d'une épaisseur d'un centimètre et de deux ans pour les bois tendres, donc pour un morceau de chêne de 8 cm d'épaisseur il faut 8 ans de séchage minimum. D'où un stock de bois important. Six mois avant son utilisation, les bois sont rentrés sous hangar. Gérard Godard fait partie de ces ébénistes qui traitent leur matière première du début à la fin.

Le style picard toujours recherché

Gérard et Philippe Godard, spécialistes de la traite de Vignacourt, tracent leurs meubles en partant de photos ou d'un croquis que le client leurs apporte. Ils le proportionnent, établissent les dimensions, ensuite commence le débit qui n'est pas toujours une opération simple, car il faut éliminer l'aubier, les noeuds, les gerces, les différentes impuretés que le bois peut avoir. En général , il y a 40 à 50 % de déchets dans le chêne et 50 à 65 % dans le merisier français.

La traite de Vignacourt est un buffet de 2, 4, 6 portes suivant la longueur, démontable, orné d'églantines et de marguerites, avec ses panneaux chantournées, portes chevillées d'onglets à assemblages, tenons et mortaises. Un fleuron du terroir picard .Les ornements sculptés sont réalisés entièrement à la main, taillés dans la masse.

Le travail effectué par Gérard et son fils apportent une contribution importante à la mouluration. Les difficultés surgissent avec les moulures en saillie, il faut frotter et finir tout à la main et c'est le travail le plus minutieux. La beauté et l'éclat de la finition d'un meuble repose sur la qualité du ponçage de l'ensemble.

Dans ce métiers, il y a des trucs à saisir, des tours de mains plus ou moins savants à pratiquer. Il faut adapter des combinaisons d'outillage qui permettent de faire toujours mieux et plus vite. Ils fabriquent aussi des meubles de tous les styles, du Louis XIII aux meubles contemporain en passant  par les cuisines sur mesure, les salles à manger, les chambres à coucher, sans oublier les grands et petits meubles de complément tels que le confiturier, étimiers ou le pétrin picard.

Aucune main d'oeuvre extérieure n'intervient dans la composition des meubles. L épouse de Gérard ,Nadine, participe activement au bon déroulement de l'entreprise en s'occupant de papiers administratifs ainsi que de la finition des meubles. En attendant que la quatrième génération prenne le relais.

L'atelier est ouvert de 8 h à 13 h et de 14 h 30 à 18 h tous les jours, situé au 114 chemin des Huys, à Vignacourt. Le parcours est fléché en venant d'Amiens

Propos recueillis par Jacques CARON


Pour davantage d'informations, contactez :

MENUISERIE Gérard GODARD
114 Chemin des Huys,Lotissement le Vert Galant, 80650 VIGNACOURT, France
tél. : 03-22-51-33-08
Télécopie : 03-22-39-10-64
Internet : www.menuiserie-godard.fr.st

Précédente ] Accueil ] Remonter ] Suivante ]